Le coup de Trafalgar

7Juil/19Off

L’homme et les machines

A première vue, sans l’Homme, les machines ne peuvent donc fonctionner au départ. C’est pourquoi, de nouveaux métiers ont vu le jour depuis l’I.A : psydesigner ou l’éthicien. De nouvelles recherches ont également mobilisé beaucoup de personnes. Les entreprises subissent toutes des modifications technologiques, qui aujourd’hui impactent considérablement les emplois. Quels emplois seront amenés à disparaitre ? Les chauffeurs : A ce jour, on peut déjà piloter un avion automatiquement tout comme les trains. A terme, où sera l’intérêt d’avoir des pilotes ? Les hôtesses de caisse : La plupart des supermarchés disposent de bornes automatique où chacun effectue ses achats personnels. Qu’en sera-t-il des hôtesses de caisse à terme ? Qui voudra encore perdre son temps à faire la queue ? L’Homme cherche à tout faire plus vite et moins perdre patience, la réponse est là. Les professeurs : Certains cours sont faits par audio-conférences ou bien, l’intervenant à tout placé sur son diaporama. L’étudiant a donc juste à prendre en notes les informations qui lui semblent pertinentes sans même se soucier du professeur. Deviendront-ils mêmes de robots ? Tout cela semble fou, mais si l’on se projette réellement, cela est très alarmant. Les ouvriers : Qui se verraient remplacés par des machines bien plus performantes sur le long terme. Toute cette question me ramène à mes cours d’économie et du fameux Schumpeter, père fondateur de la “destruction créatrice”. Ces cours me paraissaient tellement abstraits à l’époque mais maintenant ils prennent tout leur sens ! La destruction créatrice est le processus par lequel l’arrivée de nouvelles technologies ou innovations rendent obsolète la main d’œuvre en place. En effet, des machines qui travaillent et produisent plus vite auront tout intérêt à faire tout le travail puisqu’elles ne coûtent pas de rémunération fixe contrairement au salarié. Par conséquent, l’innovation permet d’optimiser la production mais détruit des emplois par la suite. Voila ce à quoi me fait penser cette fameuse Intelligence Artificielle, une innovation certes, mais un réel danger pour l’emploi. L’Intelligence Artificielle (IA) est de plus en plus utilisée dans notre quotidien et se développe rapidement depuis quelques années. Mais qu’est-ce que l’IA ? L’Intelligence Artificielle est une branche de la science de l’informatique, dont l’objet est de recréer des facultés cognitives caractéristiques de l’intelligence humaine. Domaine large et récent, il offre de nombreuses opportunités pour la recherche comme pour les entreprises. Selon un principe récursif, elle devient plus intelligente et plus rapide en analysant d’importantes quantités de données fournies par l’observation des utilisateurs. Les technologies développées ces 15 dernières années ont un impact fort sur notre société en terme d’adoption comme de positionnement de l’Homme face aux tâches quotidiennes habituelles. On passe clairement d’une ère d’apprentissage/restitution de connaissances à une ère d’exploitation/analyse. Retenir n’est plus indispensable puisque la connaissance est accessible partout et rapidement. Les derniers outils logiciels ont vocation à simplifier la vie des utilisateurs en leur masquant leur complexité de plus en plus grandissante. ]. L'enquête de la CNIL, qui a duré plusieurs mois, a été ouverte après des plaintes collectives des associations None Of Your Business (en) et la Quadrature du Net. Google Latitude est un service créé en 2009 permettant de déterminer la position d'une personne s'étant enregistrée à ce service par le biais de son téléphone mobile. Google Books est un des projets annexes les plus critiqués de Google. Il consiste à numériser systématiquement le plus grand nombre possible de livres. L'Union européenne a infligé plusieurs lourdes amendes à Google pour monopole abusif envers d'autres sociétés minoritaires. La branche vidéo de Google, YouTube, a été plusieurs fois condamnée à des amendes allant jusqu'à 1,6 million de dollars pour diffusions illégales ou non-respect des droits d'auteur. Le 15 mars 2019, Google se voit une nouvelle fois menacé par la Commission européenne (la troisième en moins de deux ans). ]. Le 20 mars, la Commission européenne inflige une amende d'un montant de 1,5 milliard d'euros à l'entreprise. A lire sur le site de du spécialiste SEO Agence.

Remplis sous: Non classé Commentaires
5Juil/19Off

Ressusciter le Kosovo

Les dirigeants européens tenteront de ramener leurs adversaires acharnés à la table des négociations lors d'un sommet régional à Berlin lundi, dans l'espoir de relancer le dialogue sur l'un des différends les plus épineux des Balkans. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron accueillent des ennemis acharnés de la Serbie et du Kosovo pour des entretiens La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron accueillent les voisins, dont les relations se sont détériorées ces derniers mois, aux côtés d'autres dirigeants des Balkans occidentaux et des membres de l'UE, la Croatie et la Slovénie. La réunion se concentrera sur "la stabilité de la région, avec un accent particulier sur la recherche d'un moyen de relancer le dialogue entre la Serbie et le Kosovo", a déclaré la présidence française lors d'un briefing en amont du sommet. L'initiative Macron-Merkel intervient à l'issue des négociations entre la Serbie et le Kosovo sous l'égide de l'UE, qui ont mis un terme à l'année dernière. Le nœud du conflit est la négation par Belgrade de l'indépendance du Kosovo, une ancienne province qui s'est éclatée dans une guerre sanglante de 1998-99. Le dialogue dirigé par Bruxelles s'est effondré plusieurs mois après que des discussions sur de possibles changements de frontières entre voisins, en tant que moyen de parvenir à un accord, aient déclenché une réaction violente l'été dernier. Les critiques ont averti que redessiner la carte serait une entreprise risquée dans les Balkans fragiles, une région qui se remet encore de ses guerres des années 90. Viennent ensuite une série d'affrontements diplomatiques entre Pristina et Belgrade qui renforcent leur hostilité, notamment la décision du Kosovo de percevoir un droit de douane à 100% sur les produits serbes en novembre. Une impasse s'est ensuivie. Le Premier ministre du Kosovo a déclaré qu'il maintiendrait la taxe jusqu'à ce que Belgrade se montre ouvert à la reconnaissance de son indépendance, tandis que la Serbie a déclaré qu'elle ne parlerait pas tant que le tarif douanier n'aurait pas été supprimé.

Remplis sous: Non classé Commentaires