Le coup de Trafalgar

8Jan/19Off

Mexique: les nouvelles pyramides… d’entreprises

Le numérique est une arme à double tranchant. Récemment, je suis allé à Cancun pour assister à un meeting où le problème du numérique en entreprise a été au coeur de nombreux débats. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce thème est aujourd'hui devenu récurrent ! Le numérique est en effet devenu l'obsession de toutes les entreprises qui se veulent un tant soit peu concurrentielles, et qui souhaitent faire face à l’évolution des marchés et des technologies. Néanmoins, cela ne signifie pas pour autant que leurs efforts soient couronnés de succès. En fait, d'après mon expérience, de nombreuses entreprises n'arrivent pas vraiment à s'adapter à cette révolution du marché. Parce que l'enjeu ne se réduit pas, comme certaines semblent l'imaginer, à la vague mise à jour d'un site web et à l'inclusion des réseaux sociaux dans la stratégie marketing. Non, ça, ce n'est que le début du chemin. L'évolution digitale mènera à terme le numérique au coeur de l’entreprise, de son approche et de ses rapports avec ses clients. Cette mutation appelle à un renouvellement important de l'entreprise, tant en terme de pratiques que de modes de fonctionnement. Il est aujourd'hui urgent de reconsidérer l’impact des nouveaux canaux, des applis mobiles et de tant d'autres innovations en vue de renforcer le business plan et la marque. On pourrait définir l’entreprise numérique comme connectée et collaborative. Le numérique requiert en effet une organisation revue en interne et une proximité bien plus forte avec sa clientèle, ses distributeurs et ses employés. L’innovation est évidemment ici la clef pour surpasser la concurrence. Et ce qui m'a une fois de plus sauté aux yeux lors ce meeting à Cancun, c'est qu'il est temps d'intégrer une forte culture de l'innovation au sein de l'entreprise, notamment en soutenant les initiatives. Les décisionnaires doivent engager leurs salariés à innover et à avoir le sens de l'initiative. Et parce que l’innovation est souvent source de peur et génère une réticence au changement, la partie des ressources humaines a sur ce point une tâche cruciale : elle doit mettre en oeuvre des plans d'action afin d'introduire chaque collaborateur dans ce processus créatif. Le modèle pyramidal a fait son temps. Désormais, c'est le cercle participatif qui prévaut. Plus d'information est disponible sur le site de l'agence de ce séminaire incentive au Mexique. Cliquez sur le lien.

Remplis sous: Non classé Commentaires
19Déc/18Off

Tester le rodéo

Il y a aussi une couverture télévisée suédoise - toutefois, cette couverture sera entièrement en suédois et n'est probablement disponible que pour les Suédois ou ceux qui peuvent contourner la restriction régionale.SVT Longue distance. Au moment où j'écris ces lignes, les athlètes de longue distance se mettent en quarantaine et il y a un moment de calme avant le début de la course. La météo est assez misérable pour les spectateurs, mais elle devrait offrir de bonnes conditions fraîches pour nos intrépides orienteurs. Pour l'équipe américaine, Alex Jospe sera le premier à sortir du parcours. Elle a blogué à propos de son expérience WOC jusqu'à présent sur son blog personnel que vous pouvez trouver ici. Pour citer son article: "Mon plan consiste à nouveau à me concentrer sur la navigation. Prenez les bons micro-itinéraires et choisissez les bons macro-itinéraires, dansez sur ces rochers ouverts et dévalez-vous sur les falaises comme si j'avais des ailes sur mon Inov-8. Aujourd'hui, rien Je préférerais faire et aucun endroit je ne ferais mieux! Peu importe comment je termine dans les résultats, je veux finir en sachant que j'ai couru une bonne course, fier de mes efforts et de ma navigation. " La prochaine Américaine dans la forêt sera Samantha Saeger. Sam vit à Uppsala en Suède et s'intéresse depuis longtemps à cette course. Elle a couru le demi-fond mardi et s'est cogné le genou contre un caillou pendant la course. Le gonflement lui causait un peu de douleur et d'inconfort lors de son entraînement d'hier, mais ce matin, elle rapporte que le genou se sent beaucoup mieux et qu'au moins cet observateur ne pouvait voir aucune boiterie déclarée 🙂 Allez les chercher Sam! Pour les hommes, Eric Bone sera en course. À 11h50, il vient de partir pour la zone de quarantaine, ne disposant que de quelques minutes avant la date limite de 12h00. Comme les adeptes de longue date l'apprécieront, c'est le signe qu'Eric respecte son calendrier. Ce n'est pas son premier rodéo, et il est heureux de prendre le départ avec un minimum de temps restant. Pour vous donner un aperçu de ce que la carte et le terrain peuvent contenir, je vous laisserai avec une carte de notre séance d'entraînement hier. La piste GPS appartient à vous, membre de l'équipe, Ross Smith. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de de l'organisateur du voyage seminaire aux USA.

Remplis sous: Non classé Commentaires
19Déc/18Off

Voir le Grand Canyon

Dans le Grand Canyon, l’Arizona a une merveille naturelle qui, pour autant que je sache, est gentil, absolument sans pareil dans le reste du monde. Je veux vous demander de faire une chose en rapport avec cela, dans votre propre intérêt et dans l’intérêt de la pays - de garder cette grande merveille de la nature telle qu’elle est. J'étais ravi d'apprendre de la sagesse des gens du chemin de fer de Santa Fe à décider de ne pas construire leur hôtel au bord du canyon. J'espère que vous ne disposerez d'aucun bâtiment, ni d'aucun une maison de campagne, un hôtel ou toute autre chose, pour gâcher la splendeur magnifique, la limité, la grande solitude et la beauté du canyon. Le laisser tel qu'il est. Vous ne pouvez pas l'améliorer. Les âges ont travaillé dessus, et l'homme ne peut que le gâcher. Quoi ce que vous pouvez faire est de le garder pour vos enfants, les enfants de vos enfants et pour tous ceux qui venir après vous, comme l'un des grands sites que chaque Américain, s'il peut voyager à tous devraient voir. Nous avons dépassé la scène, mes concitoyens, lorsque nous devons être pardonné si nous traitons n'importe quelle partie de notre pays comme quelque chose à écorcher pour deux ou trois ans pour l’utilisation de la génération actuelle, que ce soit la forêt, la l'eau, le paysage. Quoi qu’il en soit, manipulez-le pour que les enfants de vos enfants soient le bénéfice de celui-ci. Si vous utilisez l’irrigation, appliquez-la dans des circonstances qui en tirer profit, pas au spéculateur qui espère en tirer un profit pour deux ou trois trois ans, mais manipulez-le pour qu'il soit utile au faiseur de maison, à l'homme qui vient vivre ici et que ses enfants restent après lui. Gardez les forêts dans de la même façon. Préserver les forêts par l'usage; les conserver pour le ranchman et le stockman, pour les habitants du territoire, pour les habitants de la région alentour. Conservez-les pour cet usage, mais utilisez-les pour ne pas les gaspiller, cela ils ne seront pas gaspillés, de sorte qu'ils bénéficieront également à l'Arizona de 1953 comme l'Arizona de 1903

Remplis sous: Non classé Commentaires
10Oct/18Off

Economiser de l’argent en avion

Le moteur a besoin d'un flux constant et régulier de carburant pour fonctionner sans heurts ni heurts afin de maintenir ses performances globales. Le débit de carburant aviation est affiché par l'indicateur de débit de carburant. Les indicateurs de débit de carburant mesurent un débit de carburant inférieur ou excessif et aident à vérifier le gaspillage causé par les moteurs à combustion riche. Il fonctionne avec l'aide de capteurs de moteur d'avion, situés derrière le filtre, en combinaison avec MAP (pression d'air du collecteur). Cela permet non seulement d'économiser de l'argent mais aussi de garder le moteur propre; ce qui signifie un coût de maintenance moindre. L'indicateur de débit de carburant des avions JPI utilise des capteurs modernes qui se connectent à des jauges numériques modernes. Cette jauge est installée dans le cockpit. C'est très précis; aussi précis que numérique. Ces derniers sont également fabriqués par JP Instruments. Rich-of-Peak est une technique qui fait tourner le moteur de l'avion avec un excès de carburant dans le cylindre. Ceci est fait pour garder les moteurs plus froids, mais d'un autre côté, le carbone s'accumule plus rapidement sur les gaz d'échappement. Il augmente également la pression du cylindre. Mais avec Lean-of-Peak ou LoP, le piston pousse plus longtemps, plus doucement et plus lentement. La pression de cylindre maximale se développe maintenant plus tard que la position de point mort haut par rapport à RoP, à un moment où le piston a parcouru sa course descendante. Ainsi, un coup de marteau se transforme en une légère poussée. Le moteur doit fonctionner exactement à la même puissance mais avec une température de la culasse inférieure à 35 ° F. Cela équivaut à une meilleure vitesse, à un moindre débit et à une plus longue durée de vie du moteur. Moins il y a de consommation de carburant, car le LoP fait que tout le carburant dans le cylindre est utilisé. Il ne reste plus rien à souffler et à contaminer le pétrole. Cela signifie des dépôts de carbone moindres et des économies sur l'entretien. Et contrairement à la croyance selon laquelle le LoP est bon pour les réglages de faible puissance, il aide à obtenir 75% de la puissance du moteur sans utiliser de carburant supplémentaire. Les indicateurs de débit de carburant vous aident à détecter cela. Car, sans mesurer le débit de carburant, vous devez compter sur des approximations; soit sur le temps de vol ou sur le débit pour chaque phase de vol. L'indicateur de débit de carburant des avions de JPI utilise de petites transducteurs à turbine pour mesurer le débit dans le moteur. Il tourne plus vite avec des débits plus élevés. Les capteurs de niveau de l'avion sont plus lents Ils génèrent des impulsions de cette façon et mesurent les gallons utilisés par heure avec une haute résolution. Ces indicateurs de débit peuvent également garder une trace du carburant utilisé si vous enregistrez la quantité totale dans le carburant dès le début. De plus, vous pourrez également détecter divers autres paramètres. Des voyants lumineux indiquent les informations actuellement affichées et le mode de fonctionnement pouvant être sélectionné avec les boutons de commande du panneau avant. Retrouvez toutes les infos sur cette expérience de baptême en avion de chasse Fouga Magister en suivant le lien.

Remplis sous: Non classé Commentaires
8Oct/18Off

Traverser la rue

Il y a deux semaines, Emmanuel Macron avait provoqué la polémique en conseillant à un jeune chômeur de "traverser la rue" pour trouver du travail. De passage en Guadeloupe, le président de la République a de nouveau évoqué le sujet mais avec plus de précautions de langage. "Je suis toujours aux côtés de ceux pour qui ce n'est pas facile, sinon je ne serais pas là et je ne me battrais pas chaque jour. Mais je ne veux pas, parce que ce n'est pas facile, que certains tombent dans la facilité en disant que c'est l'État qui doit trouver un job et un avenir", a déclaré Emmanuel Macron filmé par une journaliste de Paris Match. Macron attend que chaque jeune "prenne ses responsabilités" "Moi j'attends aussi de chaque jeune qu'il prenne ses responsabilités - chaque jeune ou moins jeune même. Et donc quand il y a des offres d'emploi qui existent, même si ce n'est pas exactement ce que l'on veut, peut-être au début accepter pendant quelques mois pour se mettre le pied à l'étrier. C'est important, parce que sinon on est dans une société qui demande toujours la solution à l'autre", a poursuivi le président. Une déclaration qui fait écho à sa rencontre d’il y a deux semaines avec le jeune chômeur. Alors que celui-ci était formé comme horticulteur, il lui avait conseillé de "traverser la rue" et de changer de voie pour trouver du travail. "Si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie, le café, la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens", avait déclaré Emmanuel Macron. A Saint-Martin, un an après Irma Le chef de l’Etat a également profité de son déplacement en Guadeloupe pour rassurer sur les sargasses, ces algues brunes aux émanations toxiques. "On est dans une détresse que vous n'imaginez même pas", lui a lancé une jeune femme brune, dans la foule qui était rassemblée sur la place de Goyave, petite commune à l'est de la Basse-Terre. "Je l'imagine, c'est pour ça que je suis là. Je veux qu'on accompagne chacune et chacun", lui a répondu Emmanuel Macron dans ce port de pêche, régulièrement touché par l'invasion de sargasses.

Remplis sous: Non classé Commentaires
17Juil/18Off

L’association du vol vertical a 75 ans

Depuis 75 ans, l'organisation travaille à faire progresser les aéronefs de vol vertical de tous types et a récemment annoncé son changement de nom pour «The Vertical Flight Society». «Les pionniers de l'industrie des hélicoptères ont créé notre Société comme un moyen pour les ingénieurs, scientifiques, innovateurs, universitaires, étudiants, opérateurs et aviateurs de partager leurs connaissances et d'apprendre des autres», explique Mike Hirschberg, directeur exécutif de Vertical Flight Society. "Nos 6 000 membres dans le monde entier continuent de faire progresser le vol vertical chaque jour, en développant de nouveaux produits de meilleure qualité pour le monde entier." Lorsque la société américaine d'hélicoptères a été fondée à la naissance de l'industrie américaine des hélicoptères. En 1943, Sikorsky, Bell et Piasecki avaient chacun piloté des hélicoptères prototypes, mais il n'existait aucun hélicoptère opérationnel. Les ingénieurs et les dirigeants de l'industrie, du milieu universitaire et du gouvernement qui travaillent à la mise au point de ces nouveaux aéronefs ont naturellement coopéré pendant la Seconde Guerre mondiale et ont aidé à préparer le terrain marché de l'hélicoptère civil d'après-guerre. Bien que les entreprises pionnières fussent des concurrents féroces, elles voyaient l'intérêt de coopérer pour résoudre les obstacles au vol vertical, y compris les défis techniques, la sécurité et la fiabilité, l'acceptation publique, la réglementation, les questions opérationnelles et civiles (y compris la mobilité à la demande, alors connu sous le nom de "services non réguliers"). Depuis, la Vertical Flight Society a aidé l'hélicoptère à devenir une machine robuste avec une flotte mondiale de plus de 50 000 avions civils et militaires, qui sauvent régulièrement des vies et fournissent des services essentiels pour la défense nationale, le transport et bien d'autres rôles. des conditions extrêmes. Pendant trois quarts de siècle, la Vertical Flight Society a également nourri des avancées transformatrices, telles que le développement de tiltrotors militaires et civils (V-22 et AW609), le Joint Strike Fighter (F-35B), Future Vertical Lift (FVL). ), les micro-véhicules aériens (MAV), les drones de livraison et aéronefs autonomes, y compris les aéronefs pilotés par des hommes. Aujourd'hui, tout comme dans l'ère pionnière du développement des hélicoptères, la Vertical Flight Society fournit un leadership et une base de collaboration pour le développement d'avions à décollage et atterrissage verticaux électriques et hybrides (eVTOL) nouveaux et innovants pour la mobilité aérienne urbaine (IAM) et d'autres missions. Pour célébrer son jubilé de diamant, la Vertical Flight Society organise son 75e forum annuel et sa présentation technologique du 13 au 16 mai 2019 au Pennsylvania Convention Centre, dans le centre historique de Philadelphie. Non seulement cet endroit est à distance de marche de nombreux sites importants de la fondation de l'Amérique, mais il se trouve également à une courte distance des quatre premiers Forums annuels (1945-1948) organisés après la fondation de l'America Helicopter Society. Pendant 75 ans, le Forum annuel a été la plus grande réunion technique au monde et le seul lieu où les universitaires, les chefs de gouvernement et des chercheurs, des décideurs militaires et des aviateurs, ainsi que des ingénieurs et des technologues de l'industrie se réunissent pour faire progresser la technologie du vol vertical. "Forum 75 reviendra à l'endroit où tout a commencé", a expliqué Hirschberg. "Nous invitons la communauté du vol vertical du monde à nous rejoindre à Philadelphie alors que nous célébrons 75 ans de soutien au développement de" L'avenir du vol vertical "." Retrouvez toutes les infos sur ce de vol en hélicoptère en suivant le lien.

Remplis sous: Non classé Commentaires
4Juil/18Off

La Silver Economie

Dans ce contexte et à ce jour, le marché de la Silver Économie peine à émerger malgré une prospective optimiste. La technologie peut contribuer à pallier, pour partie, la baisse du nombre d’aidants, souvent vécus comme intrusifs, tout en assurant un suivi qui peut être plus régulier et précis. Grâce à ces outils, les aidants et les professionnels de santé peuvent avoir accès à distance aux informations de santé, d’alimentation, de mobilité, d’hygiène... Une partie du suivi médical peut se faire sans que la personne âgée ait forcément besoin de se déplacer à l’hôpital ou chez son médecin. Cette évolution technique constitue un outil remarquable, un moyen qui ne saurait être une fin en soi. Comprendre pour les personnes âgées, les accompagnants et pour les soignants comment l’utiliser au mieux est un des défis de la prochaine décennie. En effet celle-ci verra en particulier apparaître des perfectionnements importants de ces outils et services et de leurs capacités d’adaptation, d’interaction et d’accompagnement. Enfin notons que nous vivons une évolution majeure et que l’appropriation actuelle des technologies numériques n’est pas signifiante de leur utilisation future. Le numérique, mieux maîtrisé par les personnes actuellement en activité ou du troisième âge, leur permettra de mieux préparer la prise en compte de leur vieillissement et de mieux maîtriser pour leur service et leur bien-être les outils numériques qui seront alors à leur disposition. Il en sera de même pour les aidants et les soignants.

Remplis sous: Non classé Commentaires
25Avr/18Off

Le Rafale est invendable

Le Brésil a tranché mercredi 18 décembre en faveur de l'avion de chasse suédois Gripen NG aux dépens du Rafale français et du F/A-18 Super Hornet américain pour un contrat d'achat de 36 appareils estimé à plus de cinq milliards de dollars. "Après avoir analysé tous les faits, la présidente Dilma Rousseff m'a chargé d'informer que le vainqueur (...) est l'avion suédois Gripen NG", a déclaré le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim, lors d'une conférence de presse tenue peu après la révélation de l'information par les médias locaux. Le ministre a précisé que le "choix s'était fondé sur l'équilibre entre trois points : le transfert de technologie, le prix de l'avion et le coût de son entretien". Il a ajouté que la négociation du contrat avec l'avionneur suédois Saab prendrait encore du temps. L'avion de combat français de Dassault-aviation était en compétition avec le F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing et le Gripen NG pour cet appel d'offres lancé il y a plus de dix ans et émaillé de plusieurs reports, notamment en raison de coupes budgétaires. La présidente brésilienne a ainsi opté pour l'avion considéré par les experts comme le moins cher. Selon la presse locale, il avait également la préférence des militaires brésiliens. Le choix du Gripen NG a toutefois créé la surprise car les analystes tablaient plutôt sur un duel Dassault-Boeing. L'une des principales exigences du contrat était un transfert de technologie total afin de pouvoir à terme fabriquer ces avions au Brésil et y développer l'industrie de la défense. Ce point semblait favoriser le Rafale mais l'avion français "était le plus cher des trois", a concédé une source proche de Dassault aviation. L'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) était favorable au Rafale, mais il avait finalement laissé la décision à son successeur, la présidente Dilma Rousseff. Sous Lula, le Brésil avait acquis des hélicoptères et des sous-marins français. Début 2011, Dilma Rousseff avait repoussé l'annonce du résultat de l'appel d'offres en raison de coupes budgétaires et malgré les pressions exercées par l'armée de l'air. Il s'agit d'une grosse déception pour le Rafale dont le modèle d'avion de combat n'a jamais réussi à s'exporter jusqu'à maintenant. François Hollande, en visite au Brésil la semaine dernière, avait soutenu en personne la candidature de l'industriel français. Retrouvez toutes les infos sur ce baptême en avion de chasse en suivant le lien.

Remplis sous: Non classé Commentaires
18Avr/18Off

Le recensement économique des achats publics

Le recensement économique des achats publics est imposé par l’Union européenne depuis 2004 afin de fournir aux décideur.euse.s public.que.s, des indicateurs de pilotage, de bonne gestion et d’impact des politiques publiques. Cette exigence de transparence poursuit plusieurs objectifs dont ceux de concourir à la prévention et à la lutte contre la corruption, au pilotage des politiques d’achat, au développement économique des entreprises, etc. Au niveau national, divers textes entre 2004 et 2011 ont imposé la communication de certaines données à des fins de recensement et d’analyse économique pour tous les contrats, marchés ou accords cadre d’un montant supérieur à 90 000 euros HT. Dans ce cadre, l’observatoire économique de l’achat public (OEAP) a été mis en place auprès du ministère chargé de l’économie avant d’être remplacé en 2016 par l’observatoire économique de la commande publique (OECP). Les données actuellement disponibles sont plutôt anciennes – le dernier recensement mis en ligne par l’OECP remonte à 2013 – et partielles, compte tenu du fait que seuls les marchés publics supérieurs à 90  000  euros HT étaient recensés jusqu’à maintenant, soit environ 100 000 contrats, et qu’il n’existait aucune garantie d’obtenir un retour exhaustif de la part des acheteur.euse.s, ce dernier étant estimé à environ 75 %. Depuis les directives européennes de 2014, le rythme de publication des rapports à l’Union européenne sur les marchés passés est devenu triennal et non plus annuel, ne favorisant pas non plus la mise à disposition d’indicateurs partagés et régulièrement actualisés. Les évolutions du dispositif, à savoir abaissement du seuil de recensement à 25  000  euros HT à compter du 1er octobre 2018 et généralisation de la transmission dématérialisée des données, devraient améliorer la connaissance partagée. La Caisse des dépôts et l’Assemblée des Communautés de France (AdCF) ont mis en place pour leur part, un baromètre de la commande publique qui suit régulièrement l’évolution du poids économique de la commande publique (hors concessions). Ce baromètre fait ressortir une tendance baissière de 25 % depuis 2012, passant d’un volume financier annuel d’environ 96 milliards d’euros à un peu plus de 72 milliards d’euros en 2016, plaçant ainsi la commande publique à moins de 5  % du PIB. Sur cette période 2012-2016, en termes d’appels d’offres, la baisse est d’environ 30 %, toutes les catégories d’acheteur.euse.s sont également concerné.e.s par un recul de leur volume d’achat avec une baisse plus marquée pour les collectivités territoriales (- 26,4 %) ainsi que pour les entreprises publiques locales (- 30, 5 %) et les bailleur.eresse.s sociaux.ales (- 29,2 %). Toutefois, la commande publique semble amorcer une légère reprise (+ 2,5 %) sur le premier semestre 2017 par rapport à la même période de l’année précédente, selon cet observatoire.

Remplis sous: Non classé Commentaires
5Mar/18Off

En virtuel, pilote de chasse

C'est franchement formidable, l'évolution dont fait preuve l'informatique depuis son apparition. Surréaliste, même. Souvenez-vous des premiers simulateurs de vol, qui tenaient allègrement sur une disquette 5 pouces un quart; et constatez la différence avec maintenant ! Il y a peu, beau-papa m'a offert une séance sur un simulateur de vol à Nantes. J'ai donc pris le manche tout récemment, et j'ai été vraiment épaté par la sensation d'immersion. Ça n'a vraiment plus rien à voir avec les premiers simulateurs ! Cette évolution foudroyante m'a pourtant fait réfléchir à cette courbe de vitesse que nous suivons résolument depuis quelques décennies. Vous connaissez probablement cette métaphore : si la Terre avait 50 ans, l'humanité existerait depuis 4 heures à peine, et la révolution industrielle depuis 1 seule minute. Et durant ce laps de temps ridicule, nous avons pourtant dévasté plus de 50% des forêts du monde et modifié irréparablement le climat. Si l'on s'en tient à cette évolution, l'on peut d'ores et déjà présumer que nous succomberons avant la fin de la deuxième minute de cette métaphore. Et c'est sans doute cela qui explique le paradoxe de Fermi. Fermi était un scientifique qui a postulé dans les années 1950 que s'il y avait une vie ailleurs dans l'univers, on le saurait forcément. La vie, si elle était apparue autre part, aurait dû envahir tous les coins de l'univers en un court laps de temps. Et cependant, rien à l'horizon. Mais pour peu qu'on prenne en considération l'histoire des hommes, on peut tout à fait présager qu'il y a eu d'autres espèces intelligentes dans l'univers. Simplement, elles ont vécu un bref instant avant de tirer leur révérence. Parce que nous avons beau nous persuader de notre puissance, à l'échelle du monde, nous restons des insectes qui meurent en un claquement de doigt ! Et lorsqu'on comprend cela, on se sent d'emblée plus respectueux envers la grandeur du monde. Soit dit en passant, j'ai été enchanté par cette expérience sous les cieux virtuels. Si vous avez toujours voulu vivre un vol depuis un cockpit, je vous recommande de tester ce simulateur de vol à Nantes. Voilà le site qui les propose ! A lire sur le site de vol en simulateur avion de chasse.

Remplis sous: Non classé Commentaires